Mai
13

Le glaciaire vosgien

Week-end dans les Vosges du 10 et 11 juin : Rendez-vous au petit âge glaciaire

C’est dans le décor qui a servi de toile de fond à l’aquarelliste et géologue H.HOGARD que nous nous donnerons rendez-vous pour ce WE du samedi 10 juin et dimanche 11 juin.

Après avoir découvert un cirque glaciaire dans lequel il y a eu une exploitation minière de fluorine (avec récolte possible d’échantillons), nous comparerons ce paysage avec la magnifique aquarelle que nous a laissé ce géologue qui a réussi à convaincre ses nombreux contradicteurs du passage des glaciers dans les Vosges.

Nous partirons ensuite à la recherche de blocs erratiques granitiques perchés à 900m sur un conglomérat triasique plus jeune dans un paysage proche ce celui qu’a connu H.Hogard. Nous confronterons les dessins de H.Hogard réalisés dans les années 1830 avec la réalité et nous consulterons aussi les premiers travaux de Marie-Françoise ANDRE, actuellement professeur en dynamiques géo-environnementales à l’université de Clermont-Ferrand. Nous prendrons notre repas tiré du sac dans ce site où l’environnement est particulièrement dépaysant et étonnant.

Puis nous observerons des vestiges fluvio-glaciaires au milieu de yourtes, de petits lacs et d’un îlot dans un aménagement récent pour le tourisme. Nous terminerons l’après midi au Thillot où nous sommes attendus pour découvrir le musée puis une galerie de mine creusée dans un filon riche en cuivre.L’extraction se faisait encore un peu avant l’époque d’H.Hogard.

Nous rejoindrons avant 19 heures le chalet des trois fours (voir le site internet) sur la route des crêtes à 1200 m d’altitude à proximité du Hohneck. Repas marcaire le soir dans le chalet.

Le dimanche matin nous serons accueillis pour une visite accompagnée exceptionnellement pour les membres de l’association au jardin d’altitude du Chitelet.

L’après midi nous emprunterons le sentier des roches avec ses escarpements impressionnants sur le grand effondrement côté alsacien.

Si il n’y a aucune difficulté de marche pour le samedi et le dimanche matin, les mains courantes au dessus des précipices du sentier des roches ne s’adressent qu’à des personnes en bonnes conditions physiques. Compte-tenu des élections législatives ceux qui viennent de loin, ne feront qu’une partie de cette excursion ou partiront en début d’après-midi à leur convenance.

Sep
14

sortie au DOMAINE

à l'ombre avant le départElle a eu lieu le MERCREDI 14 SEPTEMBRE 2016 à 14 heures 30 sur le site du DOMAINE situé sur la commune de Pont à Mousson.
Ce site est une réserve écologique gérée par un comité de gestion dont l’APBG est membre depuis sa création voilà plus de vingt ans. Sur le site ont été introduits des chevaux “sauvages” (tarpans) qui participent activement à la gestion dynamique du site pour en conserver la richesse de sa biodiversité

premier contact avec les tarpans

Depuis l’arrivée du premier couple de Tarpans c’est maintenant une troupe (de plus de 10 chevaux) qui occupe la réserve du Domaine.

L’organisation sociale de ces chevaux, livrés à eux mêmes, a fait l’objet d’un travail de fin de stage d’ingénieur agronome de l’ESA d’Anger. Cette jeune femme ingénieur, Camille Poulain, a accepté de nous guider sur le site pour nous présenter l’éthologie de ces chevaux.

commentaires de Camille

Sep
22

Visite du laboratoire Biomécanique-Polymère-Structure

7  OCTOBRE  2015 à 14h 30

Cette première sortie de l’année est prévue à Metz.

Nous nous retrouverons pour la visite du laboratoire Biomécanique-Polymères-structure dont les travaux concernent la biomécanique dentaire et crânio-maxillo-faciale.

Cela se déroulera dans les locaux de l’ENIM à Metz sur le Technopôle. En savoir plus »

Mai
27

jardin botanique de METZ

Découverte 

du

 jardin botanique 

 METZ

Guidée par le jardinier-botanique du site, les APBGistes se sont retrouvés devant les serres installées à la fin du 19ème siècle.RdV

Après la traversée des 4 serres : “équatoriale”serre2, “tropicale”Serre1, “aride” et “l’orangerie”bouguinvi, la visite guidée s’est poursuivie en extérieur dans le parc.parc

Mai
27

Signature d’une nouvelle convention de gestion

La réserve écologique
du
DOMAINE

Le “DOMAINE” est un ensemble d’anciennes carrières alluvionnaires situées sur la rive gauche de la Moselle, dans un méandre de la rivière.
Le site fut exploité au cours des années 70 – 80 puis après l’arrêt de l’exploitation (en 1985) on laissa la nature reprendre ses droits.Des études menées par la LPO et le CSL ont mis en évidence l’intérêt écologique du site ce qui motiva la demande de création d’une Réserve Naturelle Volontaire.
famille cygnes
En 2000, une convention entérinant la création d’un comité de gestion entre quatre partenaires (GSM, la ville de PONT à MOUSSON, NÉOMYS et l’APBG) fut signée pour une durée de 12 ans. Le statut de RNV fut obtenu en 2002 puis le site fut intégré au réseau des ENS du département auquel elle appartient toujours depuis la mise à jour de 2011.
Les résultats positifs ont encouragés les partenaires à poursuivre la démarche initiée au travers d’une nouvelle convention signée le jeudi 20 mai 2015. Pour cette nouvelle période le comité de gestion s’enrichit de deux nouveaux partenaires que sont RTE et ATHEN.
Les bilans des suivis faunistiques et floristiques réalisés durant cette prériode ont servis de base de réflexion pour déterminer les objectifs de gestion et les actions à mener sur la période 2015-2025.

En particulier, les chevaux Tarpans introduits en 2001 sur le site participent activement à l’équilibre écologique de cet espace. Ils constituent une troupe de douze individus qui, suivi par l’association ARTHEN, commencent à s’organiser socialement. C’est surtout l’hiver que ces chevaux “sauvages” interviennent sur la végétation ligneuse limitant ainsi la fermeture des milieux, notament sous les lignes électriques par une action combinée à la gestion de la végétation par RTE.groupe-poulain1

groupe-poulain2

C’est sur le site même que les six co-gestionnaires se sont réunis pour signer cette nouvelle convention. À cette occasion, les techniciens de RTE ont installés deux nichoirs (estivaux)nichoir1r pour chauve-souris (13 espèces ont été identifiées sur le site) explication
et l’APBG fit découvrir le site à deux classes de CM2 des écoles de Pont à Mousson.classe1classe2

Avr
03

La réserve naturelle du Domaine



LE DOMAINE : Une réserve naturelle et un outil pédagogique

Le site de la réserve du Domaine est avant tout une réserve dédiée à la faune et la flore. L’accès, en son centre, est strictement limité pour préserver la tranquillité des nicheurs. Les milieux différents qui se côtoient (étangs, berges, rivière, îlots…) favorisent une biodiversité qui assure la richesse écologique de ce site.

cygnesUne réserve naturelle, si proche d’établissements scolaires, représente un véritable « terrain pédagogique » sur lequel l’observation du monde vivant ou minéral est facilitée : ses caractéristiques particulières permettent d’aborder des concepts dans un cadre interdisciplinaire : la géomorphologie (située dans une vallée alluviale, dans un méandre de la Moselle), l’hydrogéologie (dynamique de l’eau libre et souterraine), la géologie et l’économie (l’exploitation des ressources naturelles et ses conséquences sur l’environnement), la biologie (observation, identification de la faune et de la flore)…

La sortie sur le terrain illustre de façon concrète des notions difficiles ou abstraites telles que la dynamique des milieux, les relations au sein des écosytèmes, les phénomènes géologiques.

groupe5L’éducation à l’environnement favorise un comportement responsable de l’élève, de l’individu et des collectivités ; elle permet de saisir la complexité d’un milieu (tant naturel que créé par l’homme) en rapport avec les interactions de ses composantes biologiques, physiques, économiques et culturelles…

Elle vise à faire acquérir les connaissances (le savoir), les comportements (le savoir-faire) et les compétences pratiques nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la prévention et à la solution des problèmes de l’environnement ainsi qu’à la gestion durable de la qualité de cet environnement (le savoir-être).

Pour compléter ce volet éducatif, un travail peut s’engager sur la nécessité d’une protection et du respect d’un règlement de la réserve naturelle. De même on peut faire prendre conscience que dans bien des cas, si l’étude des composantes biologiques d’un milieu est associée à l’exploitation raisonnée de ses ressources alors les conséquences sur l’environnement peuvent se traduire par un bilan qui n’est pas foncièrement négatif.

Mar
16

activités début 2015

Voici nos activités pour le prochain trimestre:

Mercredi 25 février à 14 30 Lycée Marquette de Pont à Mousson, nous avons sélectionné deux vidéoconférences des journées nationales de l’APBG 21-23 novembre 2014.

-Microbiote et alimentation Pr.Gilles MITHIEUX

-Période de glaciation généralisée de la planète Terre ou « la Terre boule de neige ».Guillaume LE HIR Maître de conférences Paris 7.

Mercredi 11 mars 14 h 30 : visite accompagnée du laboratoire de la santé des végétaux avec Nathalie SCHENCK laboratoire ANSES Domaine de Pixérécourt à MALZEVILLE.

Présentation de l’Unité de mycologie du Laboratoire de la Santé des végétaux et de son activité, plus particulièrement du diagnostic et de la détection des champignons pathogènes sur végétaux, ainsi que du développement de méthodes de détection : mise en œuvre de techniques « classiques » (observations et déterminations directes des organismes, mise en culture, piégeages biologiques…) et moléculaires (PCR, PCR en temps réel, séquençage…). Des champignons parasites émergents et/ou d’actualité serviront d’exemple (chalarose du frêne, chancre du platane…). Visite du laboratoire avec démonstrations, manipulations et observations sous microscope et loupes binoculaires, mise à disposition de matériel divers (échantillons, cultures, lames, piégeages, gels et résultats de qPCR…) et d’ouvrages de référence

labo1

ATTENTION : Notre projet de sortie de terrain dans le secteur de Faulquemont et Longeville les Saint Avold doit être reporté. Je vous rappelle que pour visiter un site en fonctionnement nous avions prévu cette sortie durant les vacances de printemps.

Juil
29

stage géologie alpine

Durant la semaine du 14 au 20 juillet 2013 les APBGistes ont parcouru les pentes de plusieurs vallées des alpes françaises et suisses
pour d’une part, découvrir le lien qui existe entre Glaciers et Énergie renouvelable et d’autre part, retrouver les traces pétrographiques de la collision tectonique responsable de la mise en place de cette chaîne de montagne. À cette altitude et à cette période il fallait parfois franchir des névés
La convivialité et la bonne humeur qui régnait au camp de base situé en alitude

le camp de base

les suivaient même sur le terrain

Au plus près du glacier d’Argentière ils purent bénéficier des conseils du glaciolgue Luc MOREAU qui leur ouvrit les portes de son laboratoire sous-glaciaire.

C’est au niveau du barrage de Moiry en Suisse que les indices géologiques de la collision tectonique furent échantillonés.

les voisins du Cervin

et pour le plaisir de la découverte nous avons gravis la moraine latérale du glacier de Moiry

Déc
28

Informations générales

L’association a des points forts dont il convient de faire une large publicité. Les journées de novembre 2013 avec des conférences de haut niveau : H.de Lumley ancien directeur du muséum, F.Gallibert qui a été l’assistant du double prix nobel de médecine SANGER était évidemment parfaitement bien placé pour nous parler de l’ADN 60 ans après la publication des travaux de Watson et Crick. La forte participation de la régionale de Nancy-Metz et en particulier par de nombreux jeunes collègues est encourageante.
Le stage de géologie APBG Metz -Nancy en juillet 2013 a été une réussite au niveau de la convivialité dans le beau chalet refuge que Jean-Marc avait réservé avec vue matin et soir sur le Mont-Blanc. Le partenariat avec les entreprises d’électricité de Suisse et de France nous a permis de vivre des moments inoubliables sous un glacier avec des vues époustouflantes sur le front du glacier. La morphologie glaciaire a pu être observée de prêt que ce soit en France ou en Suisse. Quant à la géologie notre incursion dans le Valais suisse nous a permis de découvrir la tectonique des plaques dans le paysage et sous nos marteaux.

SOYEZ ACTEUR DANS VOTRE ASSOCIATION PROFESSIONNELLE

et

PARTICIPEZ AUX ACTIVITÉS QUI VOUS SERONT PROCHAINEMENT PROPOSÉES